Relations élus – habitants

Où l’on agit avec les habitants pour renforcer leur capacité à dialoguer / à co-construire avec les élus – où les habitants se mêlent de leur quotidien

Faire vivre la démocratie, c’est engager du dialogue, de la confrontation, de la résolution de problèmes entre des élus issus du suffrage universel (la démocratie représentative) et des habitants d’un territoire concernés par ce qu’ils vivent (démocratie participative). Des décisions qui concernent les habitants d’un territoire ne peuvent être posées uniquement par des personnes élues et des supers techniciens en charge de leur mise en place. Il est nécessaire qu’il y ait du dialogue et un suivi par des citoyens. Nous souhaitons contribuer largement à cette démarche mettant en avant la société civile dans sa capacité à proposer et à faire.

Mais peut-on agir sur les questions de démocratie locale si nous sommes en difficulté dans nos organisations ?

Les centres sociaux souhaitent travailler la question de la démocratie locale avec l’idée de renforcer le pouvoir d’agir des habitants et leur capacité à dialoguer avec les élus de leur territoire pour faire évoluer les politiques publiques.

Cette volonté doit s’appuyer sur une démocratie interne aux centres sociaux vivante, exemplaire. Car comment être un animateur de la démocratie du territoire si les questions de pouvoir en interne, si les questions de l’engagement au sein d’un conseil d’administration ou d’un comité d’usagers sont problématiques ?

 Les objectifs :

Objectif 1 : comprendre les nouvelles formes d’engagement aujourd’hui et analyser nos modes de fonctionnement dans les centres sociaux (qui a le pouvoir ? la place des habitants ? …) pour inventer de nouvelles modalités d’organisation de la vie du Centre Social (et d’une Fédération) qui répondent à la fois aux attentes / envies / motivations des habitants et à nos exigences politiques (pouvoir aux habitants, dynamiques participatives et pas uniquement représentatives, visée de transformation sociale)

Objectif 2 : Analyser, comprendre ce qui fait ou non démocratie. En lien avec des centres sociaux et fédérations, organiser une veille autour des démarches de consultations / concertations (conseils de développement, comités de quartier, …) et accompagner les habitants des territoires souhaitant entrer en dialogue ou renforcer leur dialogue avec leurs élus.

Objectif 3 : Renforcer la capacité à être présent dans le débat démocratique local. Former les bénévoles (notamment administrateurs) à la citoyenneté / pouvoir d’agir des habitants (« communauty organizing »). Engager des démarches de formations en lien avec d’autres organisations d’éducation populaire.

Objectif 4 : Accompagner les centres sociaux pour qu’ils soient encore plus des facilitateurs, des déclencheurs d’échanges, des créateurs d’espaces de débats et de prise de conscience collective. De fait, valoriser le centre social comme espace intermédiaire pédagogique. Investir et suggérer des espaces permettant à des habitants d’être à la fois entendus et forces de proposition pour ce qui touche leur quotidien : budget participatif, CNLE, …

Objectif 5 : Organiser des alliances avec d’autres acteurs de la société civile pour faire avancer ces questions

 

Les articles disponibles sur cette question :

  • Retour sur…université d’été 2016 !

    Au fur et à mesure, cet article s’enrichira des ressources, photos et contenus qui ont fait cette université d’été ! Ci-dessous et pour commencer… Quelques photos !                   Des vidéos : Quelques textes ressources : les-voeux-de-ariane-mnouchkine-2014 Autour des participants : Sebastien Hovart : Une biblio agrémentée de liens internet – biblio-boltansky-seb-hovart Économies de la grandeur Selon Luc Boltanski et Laurent Thévenot – economies_grandeur-boltansky-s-hovart Françoise ...

  • Pierre Rosanvallon et le pouvoir d’agir !

    Un regroupement d’associations lyonnaises a créé « Agir Café » qui se réunit au Centre Social Bonnefoi à Lyon régulièrement. Dans le cadre de leur démarche, ils ont organisé une conférence-débat le 8 février dernier avec Pierre Rosanvallon sur le thème « Pouvoir d’agir et initiative des citoyens ». A voir ici.

  • Les relations citoyens – élus avec Loïc Blondiaux

    L’URACS a organisé une soirée intitulée « Les relations entre élus et habitants. Quel rôle pour les centres-sociaux dans l’animation démocratique des territoires ? » le 6 novembre 2015 à Vienne. Nous vous offrons ici une synthèse de la soirée et de l’intervention de Loïc Blondiaux – politiste, enseignant à la Sorbonne et reconnu comme l’un des grands ...

  • Agir en démocratie

    Hélène Balazard, docteure en sciences politiques mais aussi impliquée dans l’expérience de l’Alliance Citoyenne a Grenoble vient d’écrire un essai : Agir en démocratie. Dans un contexte marqué par la montée des populismes, les replis identitaires, plus généralement par la défiance vis-à-vis du politique et des institutions, des essais fleurissent qui interrogent les déficits de notre ...

  • S’engager dans une société d’individus …

    Les 7 fédérations de Rhône-Alpes ainsi que l’URACS ont mené une recherche-action tout au long de l’année 2013 – 2014 sur les questions de gouvernance et d’engagement. Nous avons notamment appuyé une partie de nos réflexions sur le dernier ouvrage de Jacques Ion. Jacques Ion, S’engager dans une société d’individus, Paris, Armand Colin, coll. « Individu ...

  • Les centres sociaux et leur démocratie interne

    Les centres sociaux développent des projets qui visent l’épanouissement mais aussi l’émancipation des personnes. Nous souhaitons – tous – développer des projets qui doivent permettre aux habitants de participer, de développer leur pouvoir d’agir. Notre société idéale serait donc une société où le pouvoir serait plus partagé entre les élus et les habitants ! Et dans nos ...

  • Rythmes scolaires : quels freins et quels leviers pour un centre social ?

    Le 17 mai dernier une trentaine d’acteurs des centres sociaux de la région Rhône-Alpes se sont retrouvés pour une journée de réflexion sur les rythmes scolaires. Nous avons exploré les différentes fonctions (ou les différents rôles) que peut jouer un centre social sur son territoire sur cette question … utile pour y voir un peu ...

  • Le pouvoir d’agir, une nouvelle voie pour la transformation sociale !

    Le 26 octobre 2013, plusieurs membres de l’URACS ont participé au 3ème forum national de la désobéissance à  Grigny. Ce fut l’occasion de préparer une intervention sur les centres sociaux et leur vision du pouvoir d’agir ! Voici le texte de notre intervention : texte pour forum Grigny

  • La démocratie à la façon des centres sociaux

    Les centres sociaux agissent depuis 90 ans dans plus de 1500 quartiers, villes et territoires ruraux en France. Foyers d’initiatives pour les habitants, ils promeuvent la participation de ceux-ci à la vie de leur territoire. L’action des centres est guidée par le projet associatif animé par des habitants et des professionnels associés. Ce projet est renouvelé ...

  • Les 4 univers de la participation

    Depuis 30 ans, la participation n’en finit pas d’être une question nouvelle et originale ! En effet, le développement des pratiques reste lent, en dépit de la volonté affichée. Les actions entreprises restent toujours présentées comme expérimentales. Il est alors possible d’émettre une hypothèse : l’écart entre l’énoncé des enjeux et la pauvreté des cadres théoriques et ...

  • Pourquoi se mobiliser ?

    Danielle Demoustier, socio-économiste à l’IEP de Grenoble, est intervenue en clôture de l’Université fédérale de la FCSF – le 1er octobre 2011 – à Sangatte. Pour prendre de la hauteur sur les questions d’utopie, de mobilisation, de transformation sociale … à lire absolument ! voir le document

  • L’approche centrée sur le développement du pouvoir d’agir : une alternative crédible ?

    Yann Le Bossé est professeur titulaire au département des Fondements et pratiques en éducation de l’université Laval à Québec. Il y dirige le laboratoire de recherche sur le développement du pouvoir d’agir des personnes et des collectivités. Depuis 17 ans, ses travaux sont exclusivement consacrés à l’approfondissement de l’ensemble des questions théoriques, empiriques et pratiques reliées ...

  • Conjuguer les politiques sociales et les dynamiques de participation

    Dans quelle mesure des centres sociaux qui agissent localement peuvent-ils répondre avec les habitants à des questions de société ? Au milieu d’un tissu d’intervenant sociaux et éducatifs, quel est le cœur de projet des centres sociaux ? Qu’est-ce qui en fait la spécificité pour l’avenir ? Ainsi quelle articulation possible avec les autres intervenants et ...

  • 4 raisons de l’échec de la démocratie participative

    Un constat : Depuis de nombreuses années, diverses expériences de démocratie participative ont vu le jour en France. Malgré quelques belles expériences, on peut globalement faire le constat de l’échec de ces initiatives : peu de personnes impliquées, un désaveu souvent exprimé, les personnes qui participent sont rarement issues des couches populaires … Quoi qu’il en soit, notre société n’a ...

  • L’engagement dans un centre social – quelques éléments de réflexion …

    Dans les centres sociaux, la question de l’engagement est omniprésente : engagement citoyen des habitants dans leur territoire, engagement des administrateurs dans le pilotage du projet, engagement des bénévoles dans les activités ou temps collectifs, engagement nouveau d’habitants pour résoudre une situation problème vécue !!! De nouveaux repères … Mais l’engagement, ses formes, ses motifs, a changé. Nous le ...

  • 4 scénario pour la vie associative – Fonda 2012

    La Fonda a réalisé une étude prospective … sur la vie associative. A lire absolument. Voir le document  

  • La démocratie interne dans les centres sociaux – les hypothèses de difficultés rencontrées le plus souvent

    1. Représentatif – participatif ? Les centres sociaux développent des projets qui doivent permettre aux habitants de participer, de développer leur pouvoir d’agir … Néanmoins, la démocratie interne dans les associations est bien souvent très représentative : des adhérents élisent leurs représentants au CA, les membres du CA élisent leurs représentants au Bureau. La Volonté participative a donc ...


 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*