La démocratie interne dans les centres sociaux – les hypothèses de difficultés rencontrées le plus souvent

1. Représentatif – participatif ?

Les centres sociaux développent des projets qui doivent permettre aux habitants de participer, de développer leur pouvoir d’agir … Néanmoins, la démocratie interne dans les associations est bien souvent très représentative : des adhérents élisent leurs représentants au CA, les membres du CA élisent leurs représentants au Bureau. La Volonté participative a donc bien souvent du mal à s’incarner dans les règles démocratiques des centres sociaux. De plus, même si nous avons la volonté de développer une gouvernance plus participative, notre modèle culturel (habitus) nous freine parfois dans cette voie.

2. Le travail associé bénévoles – professionnels, difficile à mettre en place

Dans les centres sociaux nous défendons depuis longtemps le principe de professionnels et bénévoles associés dans la définition et la mise en œuvre du projet social. Néanmoins, les compétences, les rythmes, les temps disponibles, les motivations sont différents.

De plus, le statut associatif donne clairement le pouvoir politique aux administrateurs / adhérents … et les salariés sont ainsi chargés d’exécuter les décisions prises. Ce statut est donc quelque peu antinomique avec la volonté affichée de « co-pilotage » professionnels – bénévoles. On peut quoi qu’il en soit constater que le travail associé est souvent à l’origine d’incompréhensions, de difficultés, voire de conflits dans les centres sociaux.

3. Réguler les relations interpersonnelles

Un groupe, quel qu’il soit a besoin de règles pour fonctionner. La régulation entre les personnes doit se penser, s’animer, s’arbitrer. En effet, le simple fait d’invoquer l’intérêt commun ou l’intérêt général ne suffit pas à réguler les conflits. Quoi qu’il en soit, l’absence de règles de fonctionnement (ou règles relationnelles) emmène bien souvent un collectif vers des conflits interpersonnels.

4. La place de habitants, des partenaires … est-elle pensée dans la démocratie interne du centre social ?

En lien avec notre culture représentative, les habitants et les partenaires sont bien souvent exclus de notre démocratie interne (en dehors des habitants et partenaires qui siègent au CA).

En effet, le fonctionnement d’un CA ne convient pas à tout le monde – il existe bien d’autres façons de participer … les explorons-nous ?

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*